Estoril : 14/04/2002

Oreca avec panache

Première victoire européenne pour le binôme Dallara-Oreca, grâce à Beretta-Minassian qui font oublier le contretemps de Barcelone. Belle course d'une Courage-Judd, en plain regain de forme, qui a su venir à bout d'une pugnace Dome et d'une Courage-Peugeot, trahie par ses pneus.

La lutte pour la deuxième place a donné lieu à un vif débat entre Derichebourg et Hillebrand. Finalement, l'avantage reviendra à la Courage "usine". A noter que le V10 Judd monopolise le podium.

12-14 avril 2002 ; tracé de 4,182 km ; météo : piste sèche mais vent violent ; inscrits : 16 ; présents : 14; qualifiés : 13; partants : 13.

Positions au départ
1. Beretta-Minassian (Oreca/Dallara-Judd n°14) 1'29"401 ; 2. Lammers-Hillebrand (Dome S101-Judd n° 8) 1'29"936 ; 3. Cottaz-Derichebourg (Courage C60JX-Judd n° 13) 1'31"568 ; 4. Boullion-Lagorce (Courage C60-Peugeot n° 16) 1'32"753 ; 5. Venturi-Battaglin (Durango 2001-Judd n° 21) 1'34"203 ; 6. Baldi-Caffi (R&M-Judd n° 6) 1'35"260 ; 7. Peroni-Savoldi (Lucchini 2001-Alfa Romeo n° 52) 1'35"862 (1er SR2) ; 8. Mancini-Collini (Lucchini 2001-Alfa Romeo n° 50) 1'35"895 ; 9. Lovera-Andersson (Lola B2K/40-Nissan n° 76) 1-37"616 ; 10. Hignett-Stack (Pilbeam MP 84-Nissan n° 61) 1'38"502 ; 11. Couceiro-Giao (Debora-Nissan n° 99) 1'39'997'; 12. Randaccio-Maddalena (Lucchini 2001-Alfa Romeo n° 72) 1'40"225 ; 13. Rostan-Bruneau-Daniels (Pilbeam MP84-PRN n° 98) 1'41"254. Forfait : Millard-Flux (Rapier 6-Nissan n°60), moteur cassé.

Classement
1 : Beretta-Minassian (Oreca) 95 tours en 2h32'57, soit 157.8 km/h ; 2. Cottaz-Derichebourg (Courage) à 1'27" , 3. Lammers-Hillebrand (Dome) à 1 t ; 4. Boullion-Lagorce (Courage) à 1t ; 5. Baldi-Caffi (R&M-Judd) à 5t ; 6. Peroni-Savoldi (Lucchini) à 6t (1er SR2) ; 7. Mancini-Collini (Lucchini) à 7t ; 8, Lovera-Andersson (Lola) à 7t. ; 9, Hignett-Stack (Pilbeam) à 8t ; 10. Randaccio-Maddalena (Lucchini) à 9t, 11. Couceiro-Giao (Debora) à 10t
Tour le plus rapide : Beretta (Dallara/Oreca-Judd) les 4,182 km en 1'31"442 soit 157,200 km/h.

Championnats
Pilotes SR1 : 1. Beretta 35 pts ; 2. Boullion 30 pts ; 3. Cottaz/Derichebourg 23 pts.; 5. Lammers/Hillebrand 22 pts ; 7. Bourdais/Minassian 20 pts ; 9. Berridge-McKellar 12 pts; 11. Baldi/Caffi 8 pts, etc,
Équipes SR1 : 1. Team Playstation Oreca-35 pts ; 2. Pescarolo Sport 30 pts ; 3. Courage Compétition 23 pts ; 4. Racing for Holland 22 pts, etc.

Oreca sans problème

La cote d'alerte est atteinte avec 13 voitures seulement au départ ! Victorieuse en Espagne, la Courage C60 de Pescarolo Sport embarquait un lest de 30 kg. Auteur de la pole sur sa Dallara-Judd, Beretta prend la tête dès le 11e tour et ne la quittera plus. Même à l'occasion des ravitaillements, lorsqu'il passera le volant à Minassian qui rejoindra l'arrivée. En fin de course, la Courage "officielle" remonte Lagorce puis Hïllebrand pour prendre la seconde place. La Courage Peugeot et la Dome Judd ont souffert de problèmes de pneumatiques. En SR2, nouvelle domination des Lucchini officielles, mais c'est cette fois Peroni et Savoldi qui l'emportent.

Résultat
1/ Beretta-Minassian (Oreca Dallara Judd), 95 tours, 2/ Cottaz-Derichebourg (Courage C60JX Judd), à 1'27", 3/ Lammers-Hillebrand (Dome S101 Judd), à 1 tour, 4/ Boullion-Lagorce (courage C60 Peugeot), à 1 tour, 5/ Baidi-Caffi (R&M Judd), à 5 tours, 6/ Peroni-Savoldi (Lucchini 2001 Alfa Romeo), à 6 tours (1er SR2), 7/ Mancini-Collini (Lucchini 2001 Alfa Romeo), à 7 tours, 8/ Loven-Andersson (Lola B2K/40 Nissan), à 7 tours, 9/ Hignett-Stack (Pilbeam MP84 Nissan), à 8 tours, 10/ Randaccio-Maddalena (Lucchini 2001 Alfa Romeo), à 9 tours...